Cesare Battisti
Cesare Battisti
retour accueil
marincazaou - le jardin marin

littera,ae


accueil | actu | littera,ae | littér@ture | regArts | figures de l'art | phrase du jour | la librairie | une ferme en Chalosse | web pratique | ce site




18 MARS 2007 : Cesare Battisti est arrêté au Brésil

Dernières infos : cliquer ici


"[...] les portes d’une prison italienne pourront peut-être claquer, avec le hoquet métallique du verrou, sur le prisonnier expiatoire, les pages des livres de Cesare Battisti tourneront encore sous nos yeux, dans le bruissement de fureur s’échappant du papier."
(Dominique Hasselmann, "Polars à perpétuité ?", remue.net, 19/03/07)





Fred Vargas, La Vérité sur Cesare Battisti
Editions Viviane Hamy, 2004, 238 pages.

"Déni de droit, non-respect de la parole de la France et désinformation, tout oblige à lever le voile sur l'affaire Cesare Battisti et sur l'homme, afin que chaque Français puisse atteindre, de manière objective et par l'usage de la Raison chère à Voltaire, à la vérité qui lui est cellée. Cet ouvrage, recueil de textes et de documents, met en évidence, par la seule présentation des faits et loin de toute polémique partisane, combien l'extradition de Cesare Battisti constituerait une injustice profonde pour l'homme, un affront à l'honneur de notre pays et de ses citoyens, et une faute gravissime au regard de l'Histoire." (Fred vargas, archéologue et écrivain)

Trente six textes, articles, chroniques et documents mis au jour par l'archéologue Vargas afin de contrer le plus précisément possible le raz-de-marée anti-Battisti qui semble s'être imposé à une grande majorité des médias français. En savoir plus

Cesare Battisti, Ma Cavale,
Préface de Bernard-Henri Lévy. Postface de Fred Vargas. Grasset/Rivages, 2006, 374 p.

  • Battisti: La police politique italienne menace le comité de soutien français de l'écrivain (www.amnistia.net, 19/03/07)
  • "Polars à perpétuité ?" (Dominique Hasselmann, remue.net, 19/03/07)
  • Lire Ma cavale de Cesare Battisti ou Des fausses raisons d’État "pour quelques marchés de plus" (Daniel Guibert, La revue des ressources, dimanche 4 juin 2006)
  • Cesare Battisti, Avenida revolución (Le Blog du Transhumain, 29/09/2005)
  • Dossier sur remue.net : 4 critiques littéraires de Dominique Dussidour
  • Cesare Battisti Cesare Battisti, Paris, 2001.
    © Francesco Gattoni


    Ce n'est pas vrai que les traits s'assoupissent, l'esprit non plus. Les uns comme l'autre font seulement semblant. Juste pour m'effrayer un peu, rien d'autre. Pas même crédible ce regard court que gifle le sang. Ce n'est qu'une apparence, comme un bruit de murs qui s'écroulent, d'os brisés. Du Hitchcock de seconde main. Même si maintenant, en la regardant, il me paraît incroyable qu'il fut un temps où j'ai cru changer le monde avec une gueule pareille.
    (Trad. de Geneviève Desvaux. Source : )

    "Criminel odieux", "assassin", "tueur"...
    Cet homme qui n'est pas moi
    porte mon nom dans les journeaux, partout.
    Cet homme, ce meurtrier, je ne le connais pas.
    Cesare battisti, mars 2004.





    mise en ligne : 22/03/07
    haut de page