Christophe Mahy
Christophe Mahy /

La vie clandestine
retour accueil
marincazaou - le jardin marin

Christophe Mahy


accueil | actu | littera,ae | littér@ture | regArts | figures de l'art | phrase du jour | la librairie | une ferme en Chalosse | web pratique | ce site


La vie clandestine : Textes de Christophe Mahy, photographies de Jean-Marie Lecomte

Daniel Remillieux



Christophe Mahy, La vie clandestine

Christophe Mahy, La vie clandestine (récits),
Photographies de Jean-Marie Lecomte,
Louvergny, Editions Noires Terres, coll. Croisements, 2012, 152 p. 30 photos - 18 €
ISBN 978 2 915148 51 0

Editions Noires Terres
8 place Hippolyte Noiret - 08390 LOUVERGNY
www.noires-terres.com


Il n'y a rien à expliquer dans ce florilège d'images (mots et photographies). En ouvrant le nouvel opus de la prose poétique de Christophe Mahy, le lecteur débutant constatera sans tarder qu'il n'a pas été convoqué par un tribun sentencieux à un récital tonitruant. Il lui suffit de mettre discrètement ses pas dans ceux du promeneux (et de ses compagnons), de rester taiseux et vigilant et de se laisser embarquer dans son écriture buissonnière, celle qui fait voyager gratos et surtout qui fait voir.

Pas de poésie gnangnan dans ces pages ni de nostalgie stérile, rien que des enjambées revigorantes, naturelles, primesautières et sans fioritures. Vagabondages souriants et dignes, habités par des fantômes, des amitiés absentes pas vraiment absentes et des vivants bien vivants qui aiment la bière et la pénombre rafraîchissante de quelques auberges aussi réelles qu'introuvables. Retrouvailles plaisantes pour ceux qui fréquentent parfois ces chemins-là, exploration insolite pour ceux qui en sont éloignés, ces poèmes en prose, baptisés modestement (et injustement) récits, sont une nouvelle variation des talents du poète-sourcier qui n'élève la voix (rarement) que pour déplorer les errements intempestifs de ses contemporains et leurs aveuglements.

Le lecteur (familier ou débutant) va entreprendre un parcours plein de gravité légère, avec le poète et ses complices, dans l'âme d'une province négligée par les bâfreurs de kilomètres autoroutiers, une province aimée qui vit au rythme de passions ostensibles ou celées.

14 portes donnent accès à la salle d'embarquement pour La vie clandestine. Aucune n'est à privilégier : elles sont toutes accueillantes. Un conseil avant le départ : laissez-vous faire, vous serez bien. Vous verrez.

Daniel Remillieux


La vie clandestine, Textes de Christophe Mahy, photographies de Jean-Marie Lecomte, Editions Noires Terres, coll. "Croisements", 152 pages, 18 €.
Note de lecture, mars 2012.

>> en savoir plus sur La vie clandestine

mise en ligne : 11/04/2012
POUR CITER CET ARTICLE :
Daniel Remillieux, "La vie clandestine : Textes de Christophe Mahy, photographies de Jean-Marie Lecomte", Marincazaou - Le Jardin Marin, avril 2012,
[En ligne] http://www.marincazaou.fr/cont/mahy/la_vie_clandestine_daniel_remillieux.html (Page consultée le ).

haut de page