Christophe Mahy
Christophe Mahy /

Le Néant essentiel...
retour accueil
marincazaou - le jardin marin

Christophe Mahy


accueil | actu | littera,ae | littér@ture | regArts | figures de l'art | phrase du jour | la librairie | une ferme en Chalosse | web pratique | ce site


Christophe Mahy, Le Néant essentiel : René Daumal, entre conscience et négation

Christophe Mahy,
Le Néant essentiel : René Daumal, entre conscience et négation

Edition du Cercle du Bibliophile Ardennais, octobre 2008.
Tirage à cent exemplaires numérotés sur vélin d'Arches.
Prix public : 75 euros.

Renseignements et commandes : librairie Le Temps des Cerises,
rue d'Aubilly, 08000 Charleville-Mézières.




Michel Gillet est né en 1931 à Vendresse. Il réside à La Grandville (Ardennes) où il dessine et sculpte depuis toujours. Il est Chevalier des Arts et Lettres et des Palmes Académiques.

Pascal Sigoda est spécialiste de René Daumal et de pataphysique. Il dirige les éditions "Au signe de la licorne" à Clermont-Ferrand.




Christophe Mahy, Le Néant essentiel : René Daumal, entre conscience et négation

Douze encres originales de Michel Gillet - Préface de Pascal Sigoda.



Christophe Mahy, Le Néant essentiel : René Daumal, entre conscience et négation
Photo l'union-L'Ardennais



En hommage à l'écrivain né à Boulzicourt (1908-1944) dont on célèbre en 2008 le centenaire de la naissance.



Préface (extrait)

Les textes que Christophe Mahy nous donne à lire prouvent une profonde immersion dans la poésie de Daumal. Leur déroulemnt nous donne à voir la métaphysique expérimentale et ses limites, les Clavicules pour un grand jeu poétique et La grande beuverie, René Daumal cloué sur la spirale de l'expérience fondamentale et le magicien blanc des derniers jours qui donne des paraboles pour aider les nouveaux alpinistes à l'assaut du Mont Analogue.

Né comme lui sous un ciel de légende, Christophe Mahy a su créer dans ce recueil un climat qui évoque Joseph Sima et l'expressionnisme allemand dans l'ordre de la peinture, en rendant un hommage vrai à l'auteur du Contre-Ciel. Il a su aussi faire passer discrètement sa musique personnelle, ce en quoi il lui demeure réellement fidèle.
Pascal Sigoda



© Michel Gillet
Extraits

Le jour tant vanté par les poètes
n'est qu'une péripétie des éléments,
l'envergure des étoiles
contient la lune noire du contre-monde
et la parole à tâtons

creuse un abîme où decendre.
***
C'est ainsi que la mort lève un peu
les voiles de la nuit sans fond
où l'enfant veille en attendant

l'obscure clarté des rêves.
***
La parole naît d'un souffle.
Le souffle anime la chair.
La chair est un cachot
pour la pensée native
que le jour déjoue
avant La Néante

à l'étreinte impossible


En savoir plus

  • L'hommage de Mahy à Daumal (Patrick Flaschgo, l'union-L'Ardennais, 8/11/2008)
    "Comme il l'avait fait pour Rimbaud dans L'Opéra fabuleux en 2005, Christophe Mahy s'est totalement immergé pendant trois mois dans la poésie et les romans de Daumal… et en est ressorti avec une quarantaine de poèmes parfois très courts, mais percutants et ciselés.
    Des citations en italique issues de Contre-ciel et Poésie noire, Poésie blanche parsèment cet "à la manière de…" virtuose.
    On suit ainsi Daumal, fasciné par la mort comme "stade de la connaissance absolue" et repoussant les limites de la conscience par ses expériences au tétrachlorure de carbone, jusqu'à l'apprentissage du sanskrit et la recherche de la mystique orientale.
    A l'évidence, ce recueil incite à relire Daumal."


  • Galland et Daumal vedettes du salon du livre (J.-Y.B., l'union-L'Ardennais, 07/11/08)
    "Un livre tout à fait exceptionnel, non seulement parce qu'il s'agit bel et bien d'un chef-d'œuvre, au sens où l'entendaient les compagnons des confréries médiévales, mais également par la beauté des poèmes."


  • mise en ligne : 11/11/08
    haut de page