Jean-Claude Pirotte
contemporains /

Jean-Claude Pirotte

"le poids du réel et l'empreinte du rêve"
retour accueil
marincazaou - le jardin marin

littera,ae


accueil | actu | littera,ae | littér@ture | regArts | figures de l'art | phrase du jour | la librairie | une ferme en Chalosse | web pratique | ce site


Colloque internationnal :
Jean-Claude Pirotte, Le vin des rêves


Cahiers André Dhôtel n° 6 :
André Dhôtel et trois poètes


Pol Charles :
Les légendes de Jean-Claude Pirotte


Diérèse n° 44 - Spécial JC Pirotte

Isabelle Dotan :
Bonheurs de l'errance, rumeurs de la douleur


actualité Pirotte



Jean-Claude Pirotte, écrivain & peintre :

Exposition "Le noir et le rouge" (Grenoble 2006)

Exposition à Ferney-Voltaire (déc. 2006)

L'expo Pirotte (avec deux entretiens audios)
sur le site du Groupe Esthéthique


notice biographique

lire Pirotte : "En Cabardès"

bibliographie / liens


Journal d'un poète :
la chronique poésie de J.-C. Pirotte
dans le magazine Lire


Tous les livres de Jean-Claude Pirotte
avec Amazon.fr


notice biographique
Jean-Claude Pirotte (photo Christine Chaton)
"Du bistro on ne voit pas les siècles passer", lâchait Jean-Claude Pirotte dans ses mémorables Contes bleus du vin. Soliste, il est sans conteste notre meilleur interprète. Grand cru classé sans bruit, comme un secret à ne lâcher qu'aux initiés de grand chemin, il devient au fil de ses livres notre Nerval, quelquefois ivre et autrement grimé. Sonore à l'entendre, quelle belle voix! Chaque phrase sourd de lui et emprunte une musicalité extrême. Il cavale durablement, écrit pour continuellement se réinventer. Le voilà, à deux pas, il traverse sa vie un verre de littérature à la main."
Patrick Cloux, Un vin de paille


Jean-Claude Pirotte nous a quitté dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 mai 2014.
L'association CEPDIVIN dont Jean-Claude Pirotte était membre d’honneur depuis 2004, date du colloque international qui lui avait été consacré, salue sa mémoire en publiant sur son blog les témoignages de ses amis et une revue de presse.

Jean-Claude Pirotte (1939-2014) : Poète, romancier, peintre né à Namur, en Belgique. Avocat de 1964 à 1975, il est rayé du barreau pour avoir favorisé la tentative d'évasion d'un de ses clients (acte qu'il a toujours nié), et condamné à un emprisonnement auquel il se soustrait en vivant clandestinement jusqu'à la péremption de sa peine en 1981. Son écriture nous entraîne dans les plis du quotidien et les courbes des vignobles, "au fond des chais obscurs et du secret lumineux du paysage" (Autres arpents, prix Marguerite-Duras 2001). Jean-Claude Pirotte a reçu en 2011 le Prix Apollinaire et en 2012 le Grand prix de poésie de l'Académie française et le Goncourt de la poésie (prix Robert Sabatier) pour l'ensemble de son oeuvre.Il avait déjà été couronné notamment par le prix Maurice Carême et le prix Kowalski, prix de poésie de la Ville de Lyon, en 2008, le prix des Deux Magots en 2006 pour son roman Une adolescence en Gueldre, le prix Marguerite Duras pour Autres arpents et le prix Valery Larbaud pour Ange Vincent en 2002.
En juin 2004, le Centre d'Etudes Pluridisciplinaires Des Imaginaires du VIN - CEPDIVIN a organisé le premier colloque international : "Jean-Claude Pirotte, Le vin des rêves". Jean-Claude Pirotte est décédé le samedi 24 mai 2014.

Benoît Moreau propose sur le site Poezibao deux biobibliographies de Jean-Claude Pirotte :
- une bio-bibliographie classique.
- une bio-bibliographie longue qui propose pour quelques étapes marquantes de la vie du poète de larges extraits de ses textes.


actualité Pirotte
2014

Google








Jean-Claude Pirotte nous a quitté


Samedi 24 mai 2014

Avec tristesse, nous apprenons le décès de Jean-Claude Pirotte dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 mai.


L'association CEPDIVIN dont Jean-Claude Pirotte était membre d’honneur depuis 2004, date du colloque international qui lui avait été consacré, lui rend hommage en publiant sur son blog les témoignages de ses amis.
En savoir plus

Parution février 2014 :
Gens sérieux s'abstenir [Poésie], par Jean-Claude Pirotte. Le Castor Astral, 2014, 110 pages.

JC Pirotte, Gens sérieux s'abstenir
En savoir plus
2013

Parution septembre 2013 :
Brouillard, par Jean-Claude Pirotte. Le Cherche Midi, 144 p., 13,50 euros. En librairie le 5 septembre.

JC Pirotte, Brouillard
En savoir plus


Parution mai 2013 :

Jean-Claude Pirotte, Vaine pâture, Mercure de France, 206 p., 16,80 €.

JC Pirotte, Vaine pâture
En savoir plus
2012

Le Goncourt de la poésie 2012 décerné à Jean-Claude Pirotte
Revue de presse : Le Goncourt de la poésie à Jean-Claude Pirotte, bibliobs.nouvelobs.com. Jean-Claude Pirotte prix Goncourt de la poésie, lexpress.fr Jean-Claude Pirotte, poète des Goncourt, livreshebdo.fr

Prix de l'Académie française 2012 décerné à Jean-Claude Pirotte pour l'ensemble de son oeuvre.
Autres prix de l'Académie Française décernés à Jean-Claude Pirotte : Prix François Coppée 2004, médaille d'argent, pour La boîte à musique ; Prix Huré-Bastendorff 2004 pour l'ensemble de son oeuvre.

Parution 1er avril 2012
Le très vieux temps, [poésie],
Bazas, Editions Le temps qu'il fait, 2012, 197 pages.
Jean-Claude Pirotte, Le très vieux temps
En savoir plus


Jean-claude PIROTTE est l'auteur du mois
Les voix de l'Alma du 06/03/2012 - Radio CFM Nord Midi-Pyrénées
Animé par : Les libraires de l'association "L'ALMA". Site Web : www.librairiesmontauban.fr >> Ecouter

Parution le 1er mars 2012
Ajoie, [poésie], Paris, Editions de La Table Ronde, coll. Vermillon, 2012, 112 pages.

Jean-Claude Pirotte, Ajoie
En savoir plus
2011

Prix Apollinaire 2011
Le 73ème Prix Apollinaire est attribué à Jean-Claude Pirotte pour ses recueils Cette âme perdue édité au Castor astral et Autres séjours aux éditions Le Temps qu'il fait. Prix remis à Paris le 16 novembre 2011.
En savoir plus

Exposition : "Le poids du réel et l'empreinte du rêve"
Mise en scénographie des textes de Jean-Claude Pirotte
Du 26 septembre au 30 novembre 2011 à la Maison de la Culture de Namur.
En savoir plus

Parution août 2011 : Place des Savanes [roman]
Le Cherche Midi éditeur.
Jean-Claude Pirotte, Place des Savanes
En savoir plus


Parution juin 2011 : Cette âme perdue [poèmes]
Bègles, Le Castor Astral, 2011, 98 pages.
Jean-Claude Pirotte, Cette âme perdue
En savoir plus


Parution juin 2011 : Les contes bleus du vin suivi de Un rêve en Lotharingie
Avec une préface de Gérard Oberlé.
Cognac, Le temps qu'il fait, juin 2011.
jean-Claude Pirotte, Les contes bleus du vin
En savoir plus


Du flamenco en hommage au wallon Jean-Claude Pirotte sur Radio Campus Bordeaux
Ludovic Pautier animateur de l'émission "Falseta" - autour du flamenco et de la culture espagnole-, sur (Radio Campus Bordeaux 88.1) a consacré une "Barraca del duende", lundi 7 février 2011, à Jean-Claude Pirotte.
"Ecrivain passionnant mais certainement délaissé - quoique ne recherchant surtout pas la gloriole littéraire - Pirotte a tout d'un flamenco, à part qu'il est wallon ! pour vous en convaincre écoutez Amancio Tenaguillo y Cortazar nous parler de lui à travers la connaissance aigue qu'il a de l'auteur, sa fréquentation et la diction des propres mots du poète ou de ses proches, Gérard Oberlé et Claude Andrzejewski. Une "Barraca" à savourer en sirotant, pourquoi pas, un vin jaune, ce cousin si proche du Palomino sanluqueño."

En savoir plus / écouter l'émission en podcast

Jean-Claude Pirotte / Vivre d'un mourant paysage
Sur son blog, Romain Verger vient de mettre en ligne un article sur Pirotte publié dans la revue Diérèse en 2009. Pour une mise en bouche voici le début de cet article :
FABLE DES ORIGINES
« Je crois que je suis né / vers l’âge de cinq ans / en voyant les bébés / voguer dans leur landau / j’étais un vieux bébé / privé de véhicule / et la pluie me glaçait / de son silence agile ». Ainsi commence La Vallée de Misère, comme une fable des origines, à la manière dont cet autre Belge, Henri Michaux, rêvait la « Première page de [s]a vie » : « Je suis né d’enfants. / Père n’était pas arrivé à l’âge adulte. / Mère non plus. » Naissance placée sous le signe de la déréliction affective, de l’exposition brutale aux éléments naturels : pluie et vent, ce « grand vent d’ouest hurleur et détrempé du plateau ». D’un côté, une mère trop immature pour enfanter ; de l’autre, un bébé trop mature. Autre début que j’aimerais placer en miroir du premier, celui de L’Epreuve du jour : l’enfant qui, de retour, trouve son grand-père mourant, tassé contre le piano, sa pipe brisée à ses pieds, dans la maison de la rue Haute-Bise, « un goulot torve, aux façades serrées, où le vent mouillé du plateau s’engouffrait et sifflait ». C’est à leur intersection que je situe l’œuvre de Pirotte, dans ce paysage inconfortable et malaisé où la vie se noue à la mort, la nuit au jour. De la tristesse et de l’inconvénient d’être né.
[...]

Romain Verger, "Jean-Claude Pirotte, Vivre d'un mourant paysage", in DIÉRÈSE n° 44, printemps 2009, Ozoir-la Ferrière, p. 80-84.

>> continuer la lecture sur le blog de Romain Verger
>> le sommaire complet du n° 44 de la revue Diérèse
2010

Parution octobre 2010 : Autres séjours [poèmes]
Le temps qu'il fait, 2010, 191 pages.
Jean-Claude Pirotte, Autres séjours
En savoir plus


parution : 25 mars 2010
Les périls de Londres, textes de J.C. Pirotte, photographies de Sylvie Doizelet, Cognac, Le temps qu'il fait, mars 2010, 96 pages.

En savoir plus


parution 15 mars 2010
Amancio Tenaguillo y Cortázar (Dir.) : Jean-Claude Pirotte : Le vin des rêves, Talence, CEPDIVIN éditeur, mars 2010, 378 pages (édition numérique).
Jean-Claude Pirote, le vin des rêves
En savoir plus


"Demandez l'impossible - Le Printemps des poètes"
Vendredi 26 mars à 22h, Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine
"Récits incertains" d’après les textes de Jean-Claude Pirotte
D’après les textes de Jean-Claude Pirotte
Mise en scène de François Mauget
Jeu : François Mauget, Daniel Crumb
Composition musicale de et avec Jakes Aymonino, Alain Cachtoun Cadeillan et Ravi Prasad.
www.demandezlimpossible.com/
A la fin du spectacle, l’auteur lira un de ses textes

Jean-Claude Pirotte est sur Facebook
grâce à Aymen Hacen
En savoir plus
2009

JC Pirotte dans la boîte à musique
Pierre Delorme, auteur compositeur interprète (également guitariste et harmoniciste) nous offre dans son dernier C.D., Le Flâneur, "Ces lieux abandonnés" dont le texte de Jean-Claude Pirotte ouvre la partie "Ardennes" de La Boîte à musique.
Pour se procurer le disque : Pierre Delorme, 39 rue Paul Verlaine 69100 Villeurbanne - delorme.pierre@numericable.fr

Raymond Dumay : De la gastronomie française
Réédition établie et préfacée par Jean-Claude Pirotte. La Petite Vermillon / La Table Ronde, 224 pages. 8. 50 €
"Un véritable traité d'ethnographie culinaire", selon Claude Lévi-Strauss. L'auteur étudie la cuisine française sous toutes ses faces. n'éludant pas les mystères. Et le livre s'achève par 27 recettes.
En savoir plus

Prix Maurice Carême 2009 pour Revermont

Prix de Poésie Louis Montalte 2009
Pour l’ensemble de l’œuvre de Jean-Claude Pirotte à l’occasion de la parution de Le promenoir magique et autres poèmes.
Prix de la SGDL d'un montant de 3000 € remis le 1er décembre à l'hôtel de Massa.
En savoir plus

"Diérèse" : numéro spécial Jean-Claude Pirotte
Le dernier numéro de la revue Diérèse est consacré à Jean-Claude Pirotte. On y trouvera de nombreux hommages et témoignages de Pascal Commère, William Cliff, Gérard Paris, J-P Gavard-Perret, Michel Lamart, Alain Helissen, Romain Verger... Ainsi qu'une série de textes inédits de Pirotte. On précisera cependant qu'il était initialement prévu que les poèmes inédits de JC Pirotte réunis sous le titre "autres séjours" ainsi que les poèmes de Christophe Mahy ("Un murmure de province") devaient paraître dans l'ouvrage collectif Jean-Claude Pirotte, Le vin des rêves édité par l'association CEPDIVIN qui regrette ces errances éditoriales...
Diérèse n°44, avril 2009 - 9 € - Commande : Daniel Martinez, 8 avenue Hoche 77 330 Ozoir-la-Ferrière
En savoir plus

Prix d’Edition Poétique de la Ville de DIJON
En mars 2010 sera remis le 9e Prix de la Ville de DIJON. Ce Prix consiste en l’édition à 500 exemplaires d’un manuscrit de 46 à 58 pages, dont 150 sont remis au lauréat. Le préfacier sollicité pour la version 2010 du Prix est Jean-Claude Pirotte.
Prix d’édition Ville de Dijon – Les Poètes de l’Amitié - B.P. 65 - 21021 DIJON CEDEX.
En savoir plus

JC Pirotte sur France Culture
Le jeudi 7 mai dans l'émission "Jeux d'Archives", d'Antoine Perraud, de 21h à 22h.
En savoir plus

50 ans de poésie
La Table Ronde publie le 9 avril 2009 Le Promenoir magique et autres poèmes (1953 – 2003), dont certains inédits, de Jean-Claude Pirotte.
En savoir plus

Les légendes de Jean-Claude Pirotte, essai biographique de Pol Charles
parution le 9 avril, aux éditions La Table Ronde, Hors collection, 168 pages, 12,5 x 19,5 cm, 14 €
En savoir plus

Jean-Claude Pirotte au sommaire de la revue de poésie Arpa, n° 95, mars 2009

LE PROMENOIR MAGIQUE

la promenade au fond du parc
avait lieu les soirs de grand vent

c’était la guerre et le printemps
ne devait jamais revenir

cependant contre toute attente
nous étions heureux dans l’exil

et de ce bonheur déchirant
nous goûtions le sel dans nos larmes

Jean-Claude Pirotte (Arpa 95)
Source : revue Arpa
Jean-Claude Pirotte, revue Arpa
Jean-Claude Pirotte, manuscrit
revue de poésie Arpa


Aymen Hacen : "Lettre à Jean-Claude Pirotte" (A Paris le 8 février 2009)
L'Humanité, 7 mars 2009
Dans ce texte, Aymen Hacen (poète tunisien) fait allusion à la nuit du 10/11 février 2008 au cours de laquelle Jean-Claude Pirotte, chez lui à Arbois, a lu des extraits de Blues de la racaille. >> vidéo de cet entretien.

Entretien avec Jean-Claude Pirotte : "De Tardieu à Pirotte, le passage des mots"
Un article de Audrey Hadorn (www.lyoncapitale.fr, 06/03/2009) à l'occasion du Prix Kowalski remis le 9 mars 2009 à JC Pirote pour Passage des ombres .

Autobiographie suivi de Conrad Detrez, de William Cliff
19 février 2009, aux éditions La Table Ronde, coll. "La petite vermillon"
Avec une postface de Jean-Claude Pirotte.

Dans Autobiographie, le lecteur est entraîné par le rythme, ses sursauts et ses plages de calme apparent, se trouve pris dans un flux où la détresse, l'homosexualité, la hargne, le dégoût de vivre et les images d'un bonheur fuyant composent une fresque narrative d'une rare puissance d'évocation.
Il en est de même avec le Conrad Detrez, thrène ou tombeau - à la manière de la Délie de Maurice Scève - où Cliff évoque une amitié sans nuages avec l'auteur de L'Herbe à brûler, prix Renaudot 1978, mort du sida en 1985. Là aussi, le rythme et la forme sont essentiels. Le tragique de l'existence du « héros » constitue le miroir idéal où l'auteur se découvre et se constitue.
"La leçon de William Cliff puise sa force et sa cohérence dans la tradition baudelairienne, médiévale, romantique, latine (et j'en passe), vivifiée sans hiatus par des accents parfaitement maîtrisés. La présence de Cliff - du poète et de l'homme - s'affirme au-delà de toute allégeance. La vie de Cliff, c'est toujours sa poésie."
Jean-Claude Pirotte.


LE PRINTEMPS DES POETES - Remise du Prix Roger Kowalski à Jean-Claude Pirotte pour Passage des ombres
lundi 9 mars 2009 de 19:00 à 21:00
Bibliothèque de la Part-Dieu, 30 boulevard Vivier-Merle, 69431 Lyon
En savoir plus

André Dhôtel et trois poètes : Armen Lubin, Noël Tuot, Jean-Claude Pirotte
Cahiers André Dhôtel
, n° 6, "La Route inconnue", Association des amis d'André Dhôtel, 2008.
Le dossier consacré à J.-C. Pirotte comprend : des lettres à André Dhotel, un choix de textes que Pirotte écrivit sur l'écrivain ardennais dans les années 80.
Une présentation de Christophe Mahy, "Jean-Claude Pirotte, personnage d'André Dhôtel", ainsi que deux poèmes de William Cliff et deux poèmes de Bertrand Degott complètent ce dossier.
En savoir plus

"Quatrains, distiques et autres fariboles"
Poèmes de JC Pirotte dans le dossier Michel Jourdan de la revue Europe, N° 957-958, janvier-février 2009.

Jean-Claude Pirotte reçoit le Prix Kowalski 2009
Passage des ombres de Jean-Claude Pirotte a obtenu le prix Kowalski - Prix de Poésie de la Ville de Lyon.
Composition du Jury : Georges Kepenekian, Claude-Michel Cluny, Jean-Yves Debreuille, Patrick Dubost, Béatrice de Jurquet, Hervé Micolet, François Montmaneix, Jean Perol, Didier Pobel, Annie Salager.
Le prix sera remis officiellement le 3 mars 2009.
2008

Spectacle : Le Noël du cheval de bois
Marionnettes et musique, jeune public - durée : 30 min.
Mardi 9, jeudi 11, vendredi 12 décembre à 10h00 ; dimanche 14 décembre à 11h00
Théâtre de La Noue,12, place Berty-Albrecht – 93100 Montreuil
"Il était une fois un vieux cheval de bois. Il portait la barbe et vivait dans un vieux village. Un village plus vieux que lui, évidemment. Les soirées d’hiver étaient longues. Noël approchait et il y avait bien longtemps qu’il n’espérait plus recevoir la visite du Bonhomme Noël sur son traîneau. Mais trois coups frappés à la porte le firent sursauter..."

Jean-Claude Pirotte, Le Noël du Cheval de bois
crédit photo : DR
Texte de Jean-Claude Pirotte (conte illustré, Cognac, Le Temps qu'il fait, 1997) ;
metteur en scène : Christiane Lay ;
musique : Marin Favre ;
avec : Blanche Heugel.
Production : Compagnie La Brunante.
Pour se renseigner et réserver: 01 48 70 00 55 du lundi au vendredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h
theatredelanoue@gmail.com
www.montreuil.fr (pages culturelles)
Violence et vérité dans les littératures francophones
Du 19 au 21 novembre 2008, Centre Wallonie-Bruxelles (Paris)
Rencontres organisées par le Centre Wallonie-Bruxelles, l’Association européenne d’études francophones (AEEF) en collaboration avec les Archives et Musée de la Littérature (Bruxelles), à l’occasion de leur 50e anniversaire.
JC Pirotte abordera ce thème à propos de son roman Absent de Bagdad.
En savoir plus

VIDEO : Jean-Claude Pirotte lit des extraits de blues de la Racaille chez lui à Arbois
En savoir plus

Parution : Revermont (poèmes)
16 octobre, aux éditions Le Temps Qu'il fait
En savoir plus

À la veille de ses 69 ans, Jean-Claude Pirotte est sur France Culture
Dimanche 19 octobre 2008, "Ça rime à quoi", une émission de Sophie Nauleau, de 23h30 à minuit.
"Le grand poète des mois en "R", né à Namur un 20 octobre comme Rimbaud, a quitté son Arbois dans le Jura le temps de venir nous parler de poésie et de son Revermont qui paraît au Temps qu’il fait à la mi-octobre, avec un rien de "nevermore" verlainien dans l’âme."
>> Le site de l'émission


Rencontres Poétiques Internationales de Bretagne 2008
Du 17 au 19 octobre 2008
Jean-Claude Pirotte est un ami de longue date de la Maison des Poètes et des Rencontres Poétiques Internationales de Bretagne de Saint-Malo. Il a été lauréat en 1993 du "Grand Prix de Poésie du Mont-Saint-Michel" (ancien nom du Grand Prix International de Poésie Guillevic-Ville de Saint-Malo) . C'est en tant que peintre qu'il est, cette année 2008, l'invité des Rencontres.
JC Pirotte sera notamment présent, avec les autres artistes exposants, le samedi 18, à 16h00, à la Maison Internationale des Poètes et des Ecrivains. Dimanche 19 : rencontre avec les auteurs et les exposants pour une "Carte blanche à la poésie" au Château de La Briantais (10h30-18h00).
En savoir plus sur les Rencontres Poétiques Internationales de Bretagne 2008

Raymond Dumay, Célébration des alcools
Paris, La Table Ronde, sept. 2008.
Edition établie et préfacée par Jean-Claude Pirotte.
En savoir plus

Miel de neige de Thierry Maricourt. Préface de J.-C. Pirotte
Editions La Passe du Vent, Genouilleux (Ain), avril 2008, 73 pages, 10 €
La poésie de Thierry Maricourt, malgré le parcours singulier de son auteur, n’est pas une poésie prolétarienne, ni même une poésie quotidienne – ou, du quotidien. C’est autre chose, un parfum suspendu dans l’air humide, qui se dégage de ces fragments sonores qui célèbrent le monde et la vie en toute lucidité.
Jean-Claude Pirotte ne s’y est pas trompé qui a rédigé une longue préface à ce recueil et qui n’hésite pas à prétendre, ici et là, que l’auteur de Miel de neige "n’est pas un poète du dimanche mais bien, plutôt, l’orfèvre des jours qui s’annoncent difficiles… Il y a du silence derrière ces mots-là, un silence à repeupler l’abîme. [...] Il y a dans Miel de neige le regard émerveillé de l'enfant, mais aussi son regard suspicieux, le désir de chanter et la rage de se taire, la révolte et la candeur, le besoin d'amour et l'inassouvissement, la quête de l'être et le refus de l'avoir. Et la musicalité sourde des « chants désespérés » qui, nous a-t-on appris, hélas, seraient les plus beaux. Il y a surtout, à chaque instant, le murmure de source de l'insoumission qui fait pièce au désespoir."

"Jean-Claude Pirotte et l'ombre de Dhôtel, par Christophe Mahy (à propos de avoir été et Passage des ombres)
Bulletin de la "La Route Inconnue", association des amis d'André Dhôtel, n° 20, juin 2008, p. 6-8.
"On ne peut pas être et avoir été, prétend l'adage.
Jean-Claude Pirotte, en éternel colporteur de mélancolie sur les chemins perdus de la poésie, prouve qu'avoir été permet justement d'être encore. On le croit volontiers lorsqu'on le suit au fil de ces pages dictées par la nuit précaire et une solitude que le monde méprise ostensiblement. Le sifflet du vent dans la Frise fait danser les vieilles images d'un temps d'autant plus présent que révolu. On partage le sort des pirates d'infortune / dans les romans oubliés et l'errance des chemineaux. Nous voilà peut-être sur les routes incertaines du Dhôtelland, parmi les strophes de La vie passagère, entre la vie enchantée et la mort goguenarde que personne ne songe à prendre au sérieux. Toujours est-il qu'on se perd avec délices dans la contrée familière des souvenirs et la lumière des libertés d'antan. Les ombres clandestines, dans nos enfances dévastées, parcourent la campagne d'un long frisson. L'échine des forêts tremble sous la lune lointaine et on grave notre épitaphe / dans les bistros décatis avec une pensée attendrie pour l'auberge de Mazagran, à la croisée des plaines de Champagne et du pays où l'on arrive jamais. Les quatrains cisèlent la nuit sur le ton de la confidence et
quand les horloges sonnent l'heure
de l'insomnie l'enfant se lève
il va rejoindre les fantômes
et les chats seigneurs de minuit.
Alors oui, avoir été permet d'être encore et toujours, en dépit du temps qui passe, et le rêve nous a tenus / plus vivants parmi les ombres, comme un miracle échappé de ces lais pleins de verve. [...]" (p. 6)
(collectif) Remix 4
Hachette Littérature, mars 2008, 112 pages, 10 €
Quinze textes inédits. Des nouvelles originales "remixées" deux fois. "Partir, c 'est comme se souvenir", nouvelle de Christian Authier, a ainsi été "remixée" par Eliette Abécassis ("Aimer, c'est comme se souvenir") et Jean-Claude Pirotte ("Les surprises de l'exil"). "Les Auguste qui nous gouvernent et nous traquent ont le masque poudré des comédies antiques et le gueuloir rend méconnaissables - interchangeables - leurs voix d'histrions. Nous sommes à la merci de ces marionnettes stipendiés, mues par de secrètes ficelles, et dont le pouvoir paradoxal est de bien tirer à leur tour les ficelles de notre misérable existence. J'en étais resté plus ou moins là de mes ressassements de fugitif quand me surprit l 'annonce (qualifions-la de miraculeuse)de mon retour en grâce. Un subtil artifice de procédure m 'autorisait à revenir au pays, alors que je commençais à goûter la saveur douce-amère de l'ostracisme." (J.-C.Pirotte)

"Jean-Claude Pirotte, rue des caves obscures", par Jacques Perrin.
(Mille Plateaux, le blog de Jacques Perrin, jeudi 3 juillet 2008.)
"Il y a longtemps, le namurois Jean-Claude Pirotte est entré en résistance. Contre la bêtise, les puritains, les pisse-vinaigre. Qui sont aussi les naufrageurs du vin, les fossoyeurs de la culture. [...]
Une nuit, Pirotte est ainsi parti en exploration autour de sa cave, voyage inouï, dont, scaphandrier des abysses, il nous ramena ce petit joyau, cette méditation, Expédition nocturne autour de ma cave.
Pirotte, c’est un peu notre Xavier de Maistre contemporain, il voyage immobile, il involue, déroute, décrypte, accompagne, illumine, persévère dans son essence de grand libertaire comme ce rosé de Marsannay qu’il évoque et qui « persévère dans son essence montagnarde ». [...]"
En savoir plus

JOURNAL D'UN POETE
La chronique poésie de Jean-Claude Pirotte

Tous les mois dans le magazine Lire. >> toutes les archives
  • Juillet 2008 - "...mais quoi ?"
    " "La poésie, c'est autre chose", observait ironiquement Guillevic. Autre chose, mais quoi? se demande Gérard Pfister. Et de traquer chez les poètes les mille et une définitions de cette chose insaisissable, monstre du Loch Ness, merle blanc, animal fabuleux. Depuis A comme Affirmation jusqu'à V comme Vie, en passant par L comme Licorne et M comme Musique (voir Verlaine: De la musique avant toute chose), Pfister promène le lecteur dans un dédale de paradoxes, d'approximations et de sentences plus ou moins décisives que l'on pourrait décliner à l'infini, et qui ont le mérite d'établir avec constance que le champignon qui n'existe pas existe bel et bien au-delà de toute métamorphose, ainsi que Dhôtel l'affirmait avec humour. [...]"
    Lire, n° 367, juillet 2008 / août 2008, p. 45, en ligne sur lire.fr
  • Jean-Claude Pirotte, Passage des ombres [poèmes]
    Editions de La Table Ronde, 206 pages, 18,00 €
    Parution : 10 avril 2008.

    Jean-Claude Pirotte, avoir été
    Le Taillis Pré (23, rue de la Plaine. 6200 Châtelineau. Belgique) 66 p. 10 €
    Parution : 15 avril 2008.
    Des poèmes où la mort affirme sa présence.
    Jean-Claude Pirotte : avoir été
    En savoir plus

    Jean Tournay, Air de la Méhaigne,
    Paris, La Table Ronde, coll. "L'usage des jours", février 2008.
    Collection animée par Jean-Claude Pirotte.

    Ce récit poétique promène le lecteur le long du cours sinueux et inattendu d'un affluent de la Meuse, qu'il rejoint à hauteur de la ville de Huy, entre Namur et Liège. Nous évoluons donc au rythme des eaux lentes et incertaines dans un paysage de plateau aux modestes ondulations, celui des chemins creux de la Hesbaye, région méconnue, ce qui la rend d'autant plus secrète et mystérieuse. On dirait que la rivière se cache, se dérobe comme la couleuvre dont elle adopte la couleur tour à tour fuyante, plombée, tachetée d'éclats fugaces et d'ombres vertes. Et c'est, énigmatiquement, lorsqu'elle se refuse, que le promeneur la perçoit avec le plus d'acuité, qu'en quelque sorte elle se confond avec les traits mêmes et la pensée de l'auteur. On croit suivre un cours d'eau, on découvre un écrivain, son image et son reflet dans le courant musical et le mouvement d'un ciel sourdement coloré. Les harmoniques du style, d'une surprenante élégance, épousent les secrets de l'eau.

    Jean Tournay est musicologue et facteur de clavecins, surtout de clavicordes, à Noville-sur-Méhaigne. Il est le "spécialiste" mondialement respecté de cet instrument, le clavicorde, ancêtre de l'épinette, du clavecin, et donc du piano. A ce titre, il a publié nombre d'études fondamentales sur le sujet lors de colloques (Magnan, Cluny, etc.) et dans les revues idoines, parmi lesquelles la réputée Revue d'organologie hollandaise. Jean Tournay fait autorité aux yeux de tous les amateurs de musique ancienne.
    Les Amis de L'Ardenne, n° 20, mars 2008 - "Présence d'Hubert Juin"
    Un dossier préparé par Jean-Claude Pirotte.

    Les Amis de l'Ardenne n° 20
    Prix du numéro : 10 €

    www.lesamisdelardenne.com
    Ont participé au dossier - illustré par des dessins à l'encres et des aquarelles de Jean-Claude Pirotte ainsi que des gravures de Claude Huart : Hubert Juin (deux textes, et des correspondances avec André Dhôtel), Jean-Claude Pirotte, Guy Goffette, Marcel Detiège, Marc Quaghebeur, Claude Andrzejewski, Gérard Bocholier, Christophe Mahy, Frédéric Chef, Patrick Mouze, Paul-Marie Péchenart, Jean-Claude Kanghomba, William Théry.


    "Hubert Juin est-il oublié ? On le croirait à mesurer le peu d'empressement des écrivains sollicités pour collaborer à cet hommage. Ne les citons pas. Certains vivants n'entretiennent que leur "mémoire utile...". Ce qui est heureux, en revanche, c'est de constater combien son oeuvre peut susciter d'enthousiasme chez ceux qui la découvrent. Ce dossier - certes conçu sans ambition d'être complet - témoigne d'un renouveau, et d'une présence. Il témoigne aussi de l'indéfectible amitié de ceux qui, jeunes, ont connu et fréquenté Juin. Hubert, tu es parmi nous."
    Jean-Claude Pirotte, "Liminaire"



    André Dhôtel, Le club des cancres. Pour la réédition à La Table Ronde de ce court récit paru dans la revue du Mercure en 1949, Jean-Claude Pirotte nous offre une longue et admirable postface : "Dhôtel parmi nous".
    En savoir plus

    "Jean-Claude Pirotte : Récits incertains et discours en cavale"
    Communication d'Isabelle Dotan (Université de Haïfa), le lundi 31 mars, dans le cadre du colloque "L’art du décentrage dans la poésie et le roman contemporains" qui se tiendra du 31 mars au 1er avril 2008, à Haïfa, Israël.
    Ce colloque propose d’étudier chez des poètes et romanciers contemporains, une pratique du décentrage - véritable art d’écriture - qui se trouve constitutive à des degrés divers de leurs oeuvres, et qui tient de l’attraction subie et assumée des marges, de l’instabilité des seuils , du recul des limites.
    Seront présentées et analysées des écritures où peuvent intervenir un brouillage des repères narratifs, une porosité des frontières de la fiction et de la poésie… et autres dérives ou transgressions tant au niveau du contenu que du langage. Il s’agira donc d’écritures témoignant d’une certaine « désorientation » esthétique où se brisent des modes de pensée et de lecture traditionnelles. Ce colloque est organisé par le GRPC (Groupe de Recherches en Poétique et Poésie Contemporaines).


    Au fil du net : Le projet Voix Iroise
    Ce blog est un espace de lecture et d'écriture, de création et d'échange, autour de la poésie moderne, de Rimbaud aux contemporains, en lien avec le projet Voix d'Aujourd'hui. Il est l'oeuvre des élèves de la Première L1 du Lycée de l'Iroise à Brest. Des lycéens s'y exercent à la lecture, à la réécriture, à l'écriture : Jean-Claude Pirotte est un des poètes qu'ils ont ainsi découvert et dont ils intériorisent le "bruit ordinaire" et le "blues de la racaille" pour les "rechanter" à leur façon, souvent juste, sensible et créative, parfois même percutante et émouvante.
    En savoir plus
    2007

    Au fil du net :
    "J'ai lu Houellebecq. Je n'ai rien aimé chez lui. J'ai aussi lu Jean-Claude Pirotte, qui ne paie pas de mine non plus et qui fume et qui boit. D'où vient que deux lignes chez Pirotte me fassent enrager de n'en pas être l'auteur, tandis que je ne sauve absolument rien de toute l'œuvre de Houellebecq, à part quelques virgules, par charité chrétienne ? Ai-je déjà vu quelque part Pirotte se prendre pour Bob Dylan ? Non. Lui, le poivrot en cavale, l'ai-je déjà vu faire le pitre à la téloche en se prenant pour le fils caché de Buster Keaton et d'Annie Girardot ? Jamais. Ses livres ne sont pas épais et parlent de choses apparemment triviales (la Bourgogne et le bourgogne sous la pluie, pour résumer). Mais chacune de ses phrases est précieuse comme un rubis, bien qu'il écrive sans emphase. Qu'il parle d'une quelconque Hollandaise ou d'un soir pluvieux de février à Rethel, Pirotte célèbre la vie, même et surtout quand elle est triste, comme elle a l'art de l'être par temps de ciel bas dans les contrées nordiques. Il arrive, dans le fumier, à découvrir la pépite, l'éclat de beauté qui console des laideurs inouïes de l'existence ordinaire. Et c'est comme quand, un jour de profond désespoir, une fillette inconnue nous sourit, avec dans son regard la lumière éternelle du soleil de l'enfance. Dieu, qui n'existe pas, est un grand cachotier et un sublime, très délicat farceur. Et si ce n'est pas Dieu, qu'est-ce donc ? Je ne crois pas au hasard. Je crois au regard, je crois à l'attention."
    Source : http://opusxvii.hautetfort.com/. Page consultée le 16 novembre 2007.

    Jean-Claude Pirotte par Jean-Marc Vidal
    Passages à l'Act
    Jean-Marc Vidal publie "Jean-Claude Pirotte, le mouvement de l'incertain", in Passages à l'Act, VOL 1/2, nouvelle revue des éditions L'Act men (qui a pris la suite des éditions Comp'Act).

    Extrait :

    "Ecrire, c'est retrouver la fluidité du monde. Ou l'inventer. En ces temps d'illusions et de livres inutiles, la littérature tente encore parfois de nous ouvrir au mouvement du rêve. Certains textes persistent, nous font espérer qu'elle puisse nous rendre la vie qui s'enfuit dans l'immobile, qu'elle puisse nous transmettre l'énergie qui nous lie et nous donne le sentiment d'être au monde.
    Les livres de Jean-Claude Pirotte sont habités par cette incertitude mystérieuse des êtres et des choses. Ainsi se dessine le mouvement de sa phrase, qui énonce, puis s'interroge, doute ou contredit [...]"


    Le Rouge & Le Blanc N° 84 - printemps 2007
    "Une «expédition» de Jean-Claude Pirotte" : article sur Expédition nocturne autour de ma cave
    >> Lire l'article
    >> le site de la revue Le Rouge & Le Blanc

    Les Amis de L'Ardenne, N° 16, Printemps 2007
    Littérature et peinture sauvages. Les coups de coeur de Pirotte

    Les Amis de L'Ardenne ouvrent les colonnes de leur numéro printemps-été pour une carte blanche dans laquelle Jean-Claude Pirotte convoque les auteurs qu'il aime, à commencer par André Dhôtel.

    Les Amis de L'Ardenne, N° 16

    Le présent numéro contient quatre dessins inédits d’Henri Michaux.
    Ce numéro a bénéficié du concours de l’association Lire en Cabardès et des éditions de La Table Ronde.
    Je ne sais quel est notre destin, nous dit André Dhôtel. En tout cas, il est pour le moment de vivre dans la sauvegerie et par la sauvagerie. Chacun des écrivains et des peintres ici rassemblés, entre les figures tutélaires de Dumay et Dhôtel, est à sa manière un écrivain - ou un peintre - sauvage.

    Chacun se tient à distance respectueuse des conventions mercantiles, et cultive avec obstination son jardin secret, en cherchant sa voix, et sa voie, de la façon la plus pénétrante possible. Ce qui les rend fraternels et les distingue aussi, c’est leur intégrité, leur loyauté, et leur attachement à la langue ou à l’expression picturale.

    Ce que je souhaite, c’est que les lecteurs de ce printemps éprouvent l’impondérable et puissante évidence de la littérature, et de la peinture.

    On connait le mot d’Oscar Wilde : « Tout art est inutile... » et Jean Tournay nous rappelle combien l’inutile est fondamental. Quand à l’Ardenne, elle se révèle ici, comme l’Auvergne de Vialatte, intemporelle, et universelle.
    Jean-Claude Pirotte.

    L'association "Les Amis de L'Ardenne" dispose maintenant d'un site Internet flambant neuf : www.lesamisdelardenne.com


    Pour une "littérature-monde" en français
    Dans Le Monde des livres du 15 mars, Jean Rouaud et Michel Le Bris font paraître un manifeste, signé par une cinquantaine d'écrivains, qui affirme l'émergence d'une "littérature-monde en français".
    En savoir plus

    Exposition du 14 au 28 avril, à l'espace André Lebon à Charleville-Mézières, organisée par Les Amis de L'Ardenne.

    "Poésie politique", par François Busnel, 22/02/07, L'Express.
    "Absent de Bagdad (la Table ronde, 144 p., 14 euros) administre de façon magistrale la preuve que les écrivains savent mieux que quiconque dire le monde, l'éclairer et en préserver les mystères. Sur les horreurs commises à Abou Ghraib, éditorialistes et reporters ont beaucoup glosé; la parole est maintenant aux poètes. Pirotte se glisse dans la tête d'un prisonnier. Un homme dont on ignore tout, puisque lui-même ne sait plus qui il est, ravalé au rang d'animal par des geôliers qui ont abdiqué leur identité en acceptant de pratiquer la terreur au nom de la démocratie. Dans ce texte superbe, poétique et politique, Pirotte renvoie dos à dos les deux fondamentalismes qui, selon lui, déchirent la planète: l'islam intégriste et la démocratie dévoyée. Leur point commun? L'absence de doute."
    L'article en entier sur le site livres.lexpress.fr.
    Absent de Bagdad : Le dossier de présentation sur ce site

    Dire le mal 2 - Revue Balises
    Un nouvel article/essai de JC Pirotte vient de paraître : "Les Flons-flons du mal", in "Dire le mal 2", Balises 9-10, Cahiers de Poétique des Archives & Musée de la Littérature, 2006-2007, p. 217-229.
    Nouveau numéro double de la revue "Balises" publiée par les Archives et Musée de Littérature (Communauté française de Belgique) chez Didier Devillez Éditeur. Avec des illustrations de Sarah Kaliski, d'Italo Scelza, de Jean-Claude Pirotte et de Phyllis Plattner. En vente en librairie, 260 p., 21 euros.
    «Dire le mal » ne pouvait se limiter à un tome. D’autres voix s’expriment dans cette suite selon des tons qui se différencient avec brio les uns des autres. Parmi ces voix, Jean-Claude Pirotte laisse résonner les mots des autres avec les siens, Henry Bauchau dévoile en beauté un dialogue entre Io et Antigone, Werner Lambersy s’inscrit Sous le signe du manque, Valentin Y. Mudimbe dépeint Une certaine façon de perdre son âme, Jean-Marie Piemme plonge dans le mythe d’Ajax et ses bœufs, Yun Sun Limet décrit l’angoisse qui peut nous étreindre à l’Hypermarché, Jacques Sojcher nous dit ses Maux du mal et Jean-Pierre Verheggen parle avec l’humour mordant qui le caractérise de deux mots qu’il déteste : proximité et convivialité…
    Site : www.devillez.be

    Les Amis de l'Ardenne n° 15

    Les Amis de l'Ardenne n° 15
    Le numéro d'hiver des Amis de l'Ardenne est quasi exclusivement consacré à La grande chasse. Charte, glossaire, documents, illustrations et articles renseigneront le lecteur sur ce "thème légendaire connu dans la plupart des régions d'Europe, véhiculé par des milliers de récits semblables ou fort proches, et ce sous des appellations diverses (Chasse Sauvage, Chasseur Maudit, Chasse Artus, Mesnie Hellequin, Haute Chasse, Grande chasse, etc...); à ne pas confondre avec la Grand Tchèsse, société justicière et secrète dont l'ancienne Charte de La grande chasse s'inspirait pourtant...

    Les Amis de l'Ardenne, n°15, 10 euros, 135 pages. "La grande Chasse-Mythe, légendes, sociétés secrètes", en kiosque ou auprès de l'association: 9 rue Kennedy, 08000 Charleville-Mézières.

    A lire également, dans ce numéro spécial, "Jean-Claude Pirotte, écrivain de talus", un entretien (réalisé à Arbois le 9 décembre 2006) dans lequel Jules Delvaux fait avec l'écrivain un tour d'horizon fort sympathique et parfois édifiant. A l'occasion La plume ardennaise reprend les actualités de Jean Claude Pirotte, publiées par la revue: Une adolescence en Gueldre a reçu le prix Marcel Aymé (qui s'ajoute au prix des 2 Magots, reçu pour le même ouvrage).

    L'auteur sera en Ardenne au printemps et exposera, en collaboration avec Les Amis de l'Ardenne, à l'Espace Lebon (Charleville-Mézières, 14-28 avril.) Il dédicacera lors du vernissage son tout nouveau livre Absent de Bagdad.
    (Source : La Plume ardennaise)

    "Eloge du vin et de la liberté de boire"
    Sous le titre "Eloge du vin et de la liberté de boire" Bruno de Cessole présente dans VALEURS ACTUELLES Expédition nocturne autour de ma cave un livre de Jean-Claude Pirotte (Editions Stock). A cette occasion le journaliste se demande si "notre vertueuse société de procureurs, après avoir jeté l’anathème sur le tabac, s’en prendra [...] bientôt par souci hygiéniste au vin et aux buveurs ?". Assurant que "tout le laisse croire" tant "sévit la dictature puritaine des bonnes intentions", Bruno de Cessole estime que "nous serons bientôt condamnés par l’intolérance au plaisir délictueux de ne boire que dans la clandestinité". Jugeant que "lire et boire participent pourtant du même état de civilisation », il fait observer que l’assertion n’est pas de lui mais de Jean-Claude Pirotte qui a "définitivement élu le jus de la vigne comme compagnon quotidien" et qui ne "délaisse la compagnie fraternelle des poètes de sa bibliothèque" que pour faire une "expédition nocturne autour de (sa) cave". sachant que dans ces "virées bachiques et poétiques" l’écrivain "sait faire partager l’allégresse ébrieuse à son lecteur". (Source : www.drogues.gouv.fr - Revue de presse du 19 janvier 2007)

    La campagne de diabolisation du vin et du tabac est le signe doublement inquiétant d'un malaise dans notre civilisation. Ce nouvel "ordre moral" qu'on veut nous imposer, sous prétexte de santé publique, est pour Jean-Claude Pirotte l'expression symptomatique de la force grandissante des "démocraties totalitaires" contre lesquelles, dans ses derniers livres, Un bruit ordinaire (2006) Expédition nocturne autour de ma cave (2006) et Absent de Bagdad (2007), il fait précisément oeuvre de résistance. Comme le remarque, dans un article tout récent, Hugues Robaye ("Trois oeuvres de résistance, de clandestinité et de désobéissance civile") : "En toile de fond des trois livres, l’auteur place les régimes policiers de nos démocraties commerciales où ce qui s’écarte du modèle de développement économique est pourchassé et réprimé. Et ce modèle de développement économique violent va à l’encontre de l’humanité profonde." Et quoi de plus humain que le vin ? qui témoigne depuis l'aube des temps du sens de notre civilisation. (Amancio Tenaguillo y Cortázar, "Malaise dans la civilisation (De la liberté de boire et de fumer)")

    Lundi 23 avril, 20h00, Librairie Wallonie-Bruxelles
    Rencontre avec Jean-Claude Pirotte :
    A l'occasion de la publication de trois nouveaux livres, Absent de Bagdad (La Table Ronde, roman), Expédition nocturne autour de ma cave (Stock, essais) et Hollande : poèmes et peintures (Le Cherche Midi), Jean-Claude Pirotte dialogue avec Patrice Delbourg, écrivain et critique, et lit des extraits de ces œuvres avec le comédien Claude Andrzejewski.
    En toile de fond de ces trois derniers livres, l'auteur place les régimes policiers de nos démocraties commerciales où ce qui s'écarte du modèle de développement économique est pourchassé et réprimé. Et ce modèle de développement économique violent va à l'encontre de l'humanité profonde.
    Cette rencontre sera suivie du vernissage d'une exposition d'aquarelles de l'auteur présentée à la librairie Wallonie-Bruxelles du 23 avril au 31 mai 2007.
    Pour en savoir plus : Centre Wallonie-Bruxelles et Librairie Wallonie-Bruxelles, 46 rue Quincampoix, Paris

    "Du jour au lendemain" (France Culture)
    Jeudi 1er février 2007, de 23h30 à 0h10.
    Alain Veinstein s'entretient avec JC Pirotte à l'occasion de la sortie de son dernier livre : Absent de Bagdad.
    >> Le site de l'émission

    Absent de Bagdad : roman de Jean-Claude Pirotte.
    Date de parution 11/01/2007, Editions de La Table Ronde, 143 pages.
    Jean-Claude Pirotte : Absent de Bagdad

    Dans un lieu indéterminé, un pays improbable, et une cave certaine, un homme entravé se demande qui il est, pourquoi il est là, et finit par penser qu'il vit sa vraie vie. La seule perspective de lumière lui est révélée par le regard d'une femme soldat qui lui jette une nourriture douteuse en l'invitant à prier 'dans le mauvais sens'. Le captif se demande donc où est La Mecque, et où s'épanouit la civilisation occidentale. Sa disparition ne causera de souci à personne. Ce n'est qu'un homme seul qui se souvient, dans l'obscur, des versets du Coran et de poème de Müslüm, de vieilles querelles amicales dans les faubourgs d'Istanbul, et de quelques préceptes simples d'une légende familiale.

    >> Lire les premières pages


    Hollande : poèmes et peintures, de Jean-Claude Pirotte.
    Jean-Claude Pirotte : Hollande Parution : 1er mars 2007,
    Editeur Le Cherche-Midi, Collection Amor Fati.

    En savoir plus
    2006

    Le Prix Marcel-Aymé 2006 est revenu à Jean-Claude Pirotte pour son ouvrage Une adolescence en Gueldre (éditions La Table ronde).
    "Le lauréat trouve "agréable d'avoir eu ce prix, mais aussi le chèque de 3000 euros qui va avec. Car les écrivains d'ici et d'ailleurs ont des fins de mois souvent difficiles". "Lorsque sous Louis XIV, Scarron commençait par se montrer gênant, un prince lui dit : "Je te pensionne pour que tu te taises". Et nous, nous ne sommes même pas pensionnés pour écrire", ironise Jean-Claude Pirotte." (Source : Le Progrès, 20/12/2006)
    Le prix régional Marcel-Aymé (de même que le prix Lucien-Febvre) est décerné par l'Association du livre et des auteurs comtois (ALAC) présidée par Martine Coutier, avec le soutien du Conseil régional de Franche-Comté, de la ville ainsi que de l'académie de Besançon, à des écrivains francs-comtois ou ayant traité un thème en rapport avec la Franche-Comté.

    Jean-Claude Pirotte à Ferney-Voltaire
    Exposition du 1er décembre 2006 au 2 janvier 2007, à la Maison Fusier

    Jeudi 7 décembre : Vernissage de l'exposition à 18h30, Maison Fusier, suivi d'une lecture de l'oeuvre par Gilles Grosrey, à 20h30 à la Comédie de Ferney.
    En savoir plus

    Jean-Claude Pirotte, Expédition nocturne autour de ma cave
    Collection "Ecrivins", éditions Stock, parution le 15 novembre.
    Jean-Claude Pirotte, Expédition nocturne autour de ma caveEn savoir plus

    "A VOIX HAUTE", Fureur de Lire 2006
    Maison de la Poésie de Namur, Vendredi 27 octobre 2006
    La Maison de la Poésie accueille Jean-Claude Pirote à l'occasion de la parution de son dernier livre en date : Un bruit ordinaire, roman-poème suivi de Le blues de la racaille (La Table ronde, 2006).
    En savoir plus

    Le 12/10/2006 - Médiathèque José Cabanis (Toulouse)
    "La parole aux textes Editions Spéciales"

    Lectures de trois auteurs contemporains par Anne Cameron et André Le Hir.
    La compagnie Autres mots continue son cycle "La parole aux textes Editions spéciales" en collaboration avec la librairie Floury Frères. La particularité de ce cyle littéraire est d'éclairer la discussion avec l'éditeur présent par la lecture de textes qu'il publie. Cette année, quatre maisons d'édition participent à l'opération.
    Rencontre-débat avec la maison d'édition Inventaire/Invention ; lecture d'extraits d'oeuvres de trois auteurs contemporains publiés chez cet éditeur : Bon d'accord alors je reste de Ludovic Janvier , Souci de François Bon et Dame et dentiste de Jean-Claude Pirotte.
    Inventaire/Invention se définit comme un pôle (multimédia) de création littéraire : revue en ligne, édition de textes courts, lectures et débats publics.
    A 18h au grand auditorium de la médiathèque - Renseignements : 05 62 27 40 02
    >> Le site de la bibliothèque de Toulouse
    Source : Centre Régional des Lettres Midi-Pyrénées

    2ème Festival littéraire "TERRES A VINS, TERRES A LIVRES"
    Du 6 au 8 octobre à Savennières
    Au programme, notamment, samedi 7 octobre 2006 - "Terres à Livres": Présentation de la Collection Écrivins, dirigée par Philippe Claudel aux Editions Stock. En présence de Nicolas ROCHE acompagné des écrivains Nicole LOMBARD, Jean-Claude PIROTTE et Baptiste-Marrey.
    En savoir plus

    Jean-Claude PIROTTE poète
    Le mercredi 27 septembre 2006 à l’Université de Savoie, 27 rue Marcoz à Chambéry, à 19 heures. Rencontre organisée par l’association l’ŒIL (Observatoire de l’Ecriture, de l’Interprétation Littéraire et de la Lecture), en partenariat avec la Bibliothèque Municipale de Grenoble. Rencontre animée par Jean-Marc Vidal (Conservateur, Action culturelle, Printemps du livre de Grenoble).

    EXPOSITION : "LE NOIR ET LE ROUGE"
    Jean-Claude Pirotte, Le noir et le rouge Bibliothèque municipale de Grenoble

    Rencontre jeudi 28 septembre à 18h30, animée par Jean-Marc Vidal.

    Exposition des peintures de Jean-Claude Pirotte autour du rouge et du noir, du 28 septembre au 28 novembre
    Bibliothèque Centre Ville 10, rue de la République

    En savoir plus

    Un bruit ordinaire (roman-pème), suivi de Blues de la racaille
    Parution : 18 mai 2006, Editions La Table Ronde.
    En savoir plus

    Le Prix des Deux Magots à l'écrivain belge Jean-Claude Pirotte PARIS (AFP) - 31/01/2006 12h08
    Le prix des Deux Magots a été décerné mardi au romancier et poète belge Jean-Claude Pirotte pour "Une adolescence en Gueldre" (éditions La Table ronde), a annoncé le jury.
    Cette histoire, qui se passe dans la mélancolie du pays de polders, raconte l'histoire d'un adolescent qui pense ne jamais devenir adulte.
    Jean-Claude Pirotte, né à Namur (Belgique) en octobre 1939, est l'auteur d'une vingtaine de romans, recueils de poémes et de chroniques, dont "Il est minuit depuis longtemps", "Voyage en automne" ou encore "Les contes du vin".
    Deux autres romans faisaient partie de la sélection finale: "Livia Grandi ou le Souffle du destin" de Thérèse Revay (éditions Belfond) et "Et mon fils avec moi" de Frédéric Roux (Grasset éditeur).
    Le jury, qui rend son verdict au Café des deux Magots à Saint-Germain-des-Prés (Paris VIe), réunit notamment Jean-Paul Caracalla, Marc Lambron, Gilles Lapouge, Eric Ollivier, Jean-Marie Rouart, etc
    Le prix, fondé en 1933, est doté de 7.750 euros.
    L'an dernier, le Prix des Deux Magots avait été décerné à Gérard Oberlé pour son roman "Retour à Zornhof" (Grasset éditeur).


    "L'invention du vin" : Préface de Jean-Claude Pirotte au livre de Raymond Dumay, La mort du vin, La Table Ronde, coll. "La petite vermillon", 2006.
    En savoir plus
    haut de page