Jean-Claude Pirotte
Jean-Claude Pirotte /

Diérèse n° 44 - Spécial Jean-Claude Pirotte
retour accueil
marincazaou - le jardin marin

Jean-Claude Pirotte


accueil | actu | littera,ae | littér@ture | regArts | figures de l'art | phrase du jour | la librairie | une ferme en Chalosse | web pratique | ce site


Diérèse n° 44 - Spécial Jean-Claude Pirotte
Couverture : aquarelle originale de JCP.

DIÉRÈSE n° 44, printemps 2009,
Ozoir-la Ferrière, 260 pages.
ISBN : 978-2-84991-020-7, Prix : 9 €

Commande et règlement :
Daniel Martinez
Diérèse
8 avenue Hoche
77330 0zoir-la-Ferrière
(+ 3,02 € de frais de port)


DIÉRÈSE n° 44 - Spécial Jean-Claude Pirotte


DIÉRÈSE, spécial Jean-Claude Pirotte sous la direction de Daniel Martinez, n° 44, printemps 2009, Ozoir-la Ferrière. Illustrations noir et blanc de J.-C. Pirotte (p. 25, 31, 39, 47, 52, 59, 65, 66, 11, 131, 145, 152, 173) ; 1ère de couverture : aquarelle en couleur titrée "montagne rouge", datée et signée "Pirotte 08".

Editorial de Daniel Martinez : "Itinérances", p. 7-8
[...] "La poésie ne change pas la vie, elle l'échange" : s'agissant du poète - oui, j'insiste - romancier, chroniqueur et peintre à qui ce numéro de Diérèse rend hommage, ce qu'écrivait Edmond Jabès prend tout son sens. C'est bien la vie même de l'auteur qui donne corps à l'écriture de Jean-Claude P. Faire parole vaut ainsi pour incorporation. Une poésie ni cérébrale ni analytique, éloignée dune simple recherche formelle, dont on retiendra qu'elle est en premier lieu exaltation de la parole. Où le climat du monde et les tumultes intérieurs se rencontrent et parfois s'affrontent, dans une tonalité qui ouvre sur la voix : dire/lire ses poèmes, pour entrer dans un espace, l'espace de la création. Sachant qu'au bout du compte, exister en poésie c'est, dans le même temps, exister à un monde. L'homme ne peut pas rester interne à son corps, il faut qu'à partir de lui, l'être de toute chose se fasse jour. Dans une dimension de la perception qui n'est ni neutre ni neutralisée, et qui garde en elle quelque chose du Sentir. Mesure, césure et rejet du lyrisme renvoient chez Jean-Claude P. à la trame d'une écriture qui livrerait sans apprêt, sans autre ambition que d'assurer un gué. Au regard d'une vie bien remplie, le lecteur pourra aisément en juger, le fil conducteur reste celui d'une prose écorchée, à creuser le terreau du temps. [...]
Cahier Jean-Claude Pirote (p. 9-173) :
- L'auteur se présente. Quelques repères (repaires ?) biographiques, p. 11-12
- Bibliographie, p. 13-14
- Christine Van Acker / J.-C. Pirotte [entretien], : "Stations et passages", entretien retranscrit par Alain Helissen, qui a également choisi le titre, à partir d'une cassette audio enregistrée en 1996 produite par "Les Grands lunaires" dans la collection sonore "Des livres… et l'être" sous le titre original "un aller-simple au quotidien".

Textes de J.-C. Pirotte :
- "autres séjours" [poèmes], p. 19-51 *
- "D'un carnet du nord (et d'ailleurs)" [prose], p. 53-58
- "D'un carnet du Cabardès" [prose], p. 61-64
- "Amos" [premières pages d'un roman], p. 65-70

Points de vue :
- Paul Van Melle, "Premier et dernier contact direct", p. 73-77
- Gérard Paris, "Pirotte, entre désastre et paix", p. 78-79
- Romain Verger, "Jean-Claude Pirotte, Vivre d'un mourant paysage", p. 80-84
- Pascal Commère, "La complainte du gars Pirotte", p. 85-91
- Jean-Paul Gavard-Perret, "Jean-Claude Pirotte et l'autoportrait : derrière le miroir", p. 92-97
- Michel Lamart, "A propos d'Une adolescence en Gueldre", p. 98-100
- Alain Helissen, "Pirotte dans le paysage", p. 102-103
- Alain Dantinne, "Précis de vagabondage", p. 104-107
- Maya Hanna, "Babylone réincarnée", p. 108-109

Témoignages :
- William Cliff, "Jean-Claude Pirotte : une biographie", p. 113-115
- Marcel Detiege, "Hommage à Jean-Claude Pirotte, Avocat fugitif et latitent", p. 116-123
- Claude Andrzejewski, "Mes Pirotte", p. 125-130

Echanges :
- Frédéric Chef, "Gloire au savagnin !", p. 133-138
- Pierre Le Coz, "Le nom de la lumière", p. 139-143

Poèmes :
- Yves Leclair, "Lais pirottesques", p. 147-151
- Christophe Mahy, "Un murmure de province", p. 153-158 *
- Pierre Schroven, "Cœur battant", p. 159
- Patricia Laranco, "L'automne voyageur", "Les clochers", "Amnésie", p. 160-165
- Gérard Le Gouic, "L'adresse à Angoulême", "Inondations à Rosporden", "Au café-sabots", p. 166-168
- Daniel Martinez, [sans titre], p. 170-172.
* remarque de l'éditeur de ce site - également président de l'association CEPDIVIN : les poèmes inédits de JC Pirotte réunis sous le titre "autres séjours" ainsi que les poèmes de Christophe Mahy ("Un murmure de province") devaient paraître initialement dans l'ouvrage collectif Jean-Claude Pirotte, Le vin des rêves.

mise en ligne : 14/05/09
haut de page