Jacques Derrida
Jacques Derrida
(15 juillet 1930 / 9 octobre 2004)
retour accueil
marincazaou - le jardin marin

littera,ae


accueil | actu | littera,ae | littér@ture | regArts | figures de l'art | phrase du jour | la librairie | une ferme en Chalosse | web pratique | ce site




HOMMAGE A JACQUES DERRIDA
décédé dans la nuit du samedi 9 octobre 2004


Un cogito de l'adieu, ce salut sans retour

"La certitude mélancolique dont je parle commence donc, comme toujours, du vivant même des amis. Non seulement par une interruption mais par une parole d'interruption. Un cogito de l'adieu, ce salut sans retour, signe la respiration même du dialogue, du dialogue dans le monde ou du dialogue le plus intérieur. Le deuil alors n'attend plus. Dès cette première rencontre, l'interruption va au-devant de la mort, elle la précède, elle endeuille chacun d'un implacable futur antérieur. L'un de nous deux aura dû rester seul, nous le savions tous deux d'avance. Et depuis toujours. L'un des deux aura été voué, dès le commencement, à porter à lui seul, en lui-même, et le dialogue qu'il lui faut poursuivre au-delà de l'interruption, et la mémoire de la première interruption."
Jacques Derrida, Béliers, "Le dialogue interrompu : entre deux infinis, le poème"
Galilée, 2003. Collection La philosophie en effet.

le dossier pdf du Monde
les pages de Libération
le dossier de L'Humanité
le dossier de France Culture
sur remue.net : le bulletin du 9 octobre

quelques sites importants :

Bienvenue chez Jacques Derrida
Derrida en castellano
Derrida on line
UC IRVINE, Université de Californie : Bibliographie
L'animal autobiographique, Colloque de Cerisy consacré à Derrida en 1997
Derrida lecteur, Etudes françaises, volume 38, numéro 1-2
(Université de Montréal, 296 pages, fichiers PDF)
haut de page