Yves Charnet
Yves Charnet /

Miroirs de Julien L.
retour accueil
marincazaou - le jardin marin

Yves Charnet


accueil | actu | littera,ae | littér@ture | regArts | figures de l'art | phrase du jour | la librairie | une ferme en Chalosse | web pratique | ce site


Yves Charnet, Miroirs de Julien L.

Yves Charnet, Miroirs de Julien L.
Editeur : Au diable vauvert
ISBN 10 : 2-84626-404-X
ISBN 13 : 978-2-84626-404-4
Date de publication : mai 2012
Nb de pages : 232
Prix : 20,00 €

Yves Charnet, Miroirs de Julien L.


Extrait :

"Biarritz, 5 juillet 2009

J'aime déjeuner en terrasse.
Je n'ai jamais été aussi seul de ma vie.
Ma femme m'a quitté. Voilà sept mois. Je me parle en écrivant. Coeur KO. Je me fais croire que quelqu'un m'écoute. Coeur-chaos. Je me raconte des légendes de Julien L. À chacun son autodiction. Julien L., c'est une autre vie que la mienne. Une autre intrigue. Je me fais du cinéma sur la Grande Plage. Chablis, fadeur du merluchon. J'écris un faux roman au Café de la Grande Plage. Une autre fiction de soi. Je l'ai dit à Julien. Tout à l'heure. C'est le jour de l'écriture. Le matin des premiers mots. C'est un décor de film. Un décor pour mourir d'aimer. Le journal de Julien L. commence sous le soleil. Un jour de juillet. C'est une terrasse avec vue sur les vagues. L'Océan, bleu sur blues. Tout a son instant de beauté. Les rides, les blessures. Il y a des marques sur la gueule d'un homme. Dans son coeur. Il n'y a pas de pseudo. Pour le corps. Les écrivains font des livres pour changer de vie. De lit. Il faut avoir tout perdu. Pour écrire des livres." (pp. 11-12)

Présentation de l'éditeur :

Yves Charnet a transformé une passion qui, comme beaucoup d'aficionados, le conduit chaque été par le train sur la route des arènes, en errance et en objet poétique.

Avec ses Lettres à Bautista, la figure du torero s’était déjà installée comme celle d’un double du poète, au centre de sa quête du sens et de soi. Trains, hôtels, femmes, attentes, gradins : la puissance du spectacle taurin fait que regarder le torero des gradins, le suivre de triomphes en échecs, le deviner, le guetter pour seulement l’entrevoir, place l’écrivain en posture de voyeur de sa propre condition, et le torero en muse de ses états d’âmes.

Fragments dévoilés au rythme d’interrogations, de réminiscences ou de dialogues volés, de voyages, de rencontres, de choses banales, entre journal et prose… Il en résulte des pages sublimées par le dialogue intime entre littérature et tauromachie. Un accès de l’absolu à l’existence proche de « l’état de poésie » de Georges Haldas.

Dossier de presse

  • Dossier de presse de l'éditeur (27 pages - PDF)

  • Julien Lescarret, le Moby Dick d'Yves charnet - Antoine Gavory, Sub Yu Magazine, 01/07/2012.


  • AUDIO / VIDÉO

  • France Culture - 30/06/2012

  • Alain Veinstein reçoit Yves Charnet pour son récit "Miroirs de Julien L.". France Culture : Du jour au lendemain, 30/06/2012.

  • Librairie Mollat - 25/06/2012



  • mise en ligne : 20/10/12
    haut de page